Qu’est-ce que l’hémostase ?

L’hémostase est un ensemble de processus métaboliques – dont la coagulation – qui permettent l’arrêt des saignements. Sans elle, la cicatrisation des plaies ne serait pas possible. Les trois phases de l’hémostase sont :

  • La vasoconstriction : Le vaisseau sanguin devient plus étroit du fait de la contraction des parois musculaires du vaisseau sanguin.
  • Phase de plaquettes vasculaires : Les cellules plaquettaires, également appelées thrombocytes, ralentissent le saignement en adhérant aux parois du vaisseau sanguin et les unes aux autres, formant ainsi un bouchon de palette. Ceci assure l’hémostase primaire.
  • La coagulation du sang : Les enzymes de coagulation transforment le fibrinogène en fibrine, qui forme un caillot sanguin.

Le sang coagule après une hémorragie due à une blessure. Nous ne souhaitons pas de coagulation dans nos vaisseaux. Puisque cela peut entraîner la formation de caillots qui peuvent se déplacer dans nos veines ou même aller dans le cœur. Ainsi, peut entraîner une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou même la mort.

Bilan de coagulation

Lorsque vous subissez un dommage, votre organisme dépend d’interactions spécifiques entre les facteurs de coagulation à base de plasma, les plaquettes sanguines et l’endothélium de vos vaisseaux sanguins. Les études de la coagulation mesurent ces interactions dans votre sang. Les types spécifiques de tests de coagulation comprennent :

  • le temps de prothrombine (TP)
  • le temps de thromboplastine partielle activée (TCA)
  • le temps de thrombine (TT).

Ces examens aident à comprendre les saignements inexpliqués. Ils peuvent également fournir des réponses sur les risques héréditaires de troubles de la coagulation sanguine. Cependant, elles ne permettent pas de prédire la gravité d’un saignement à venir. Lorsque les résultats reviennent du laboratoire d’analyse, votre technicien du sang les examine avec vous pour vous donner des réponses.

Les tests du profil de coagulation visent à examiner le processus et les facteurs présents dans l’hémostase.

Test thrombine : Taux de Prothrombine

Pour évaluer les risques d’hémorragie, une analyse du taux de Prothrombine est nécessaire.

Le temps de prothrombine (TP) est une mesure du temps nécessaire à la formation d’un caillot après l’addition d’un facteur tissulaire et de calcium à un échantillon de plasma pauvre en plaquettes.

Par conséquent, le temps de prothrombine (TP) est un test qui mesure l’efficacité du processus de coagulation extrinsèque (formation du caillot et arrêt du saignement). La formation d’un caillot implique l’interaction séquentielle d’une série de protéines plasmatiques, appelées facteurs de coagulation, de manière très ordonnée et complexe, ainsi que l’interaction de ces facteurs avec les plaquettes sanguines et les matériaux libérés par les tissus.  

Si le temps de prothrombine (TP) est bas, cela signifie qu’en cas d’hémorragie, le caillot se forme très vite et que le saignement s’arrête rapidement.

Temps de Saignement

Dans un test de temps de saignement, on évalue la rapidité avec laquelle le sang peut coaguler et arrêter le saignement. En effectuant ce test, on peut facilement déterminer la manière dont les plaquettes travaillent ensemble pour former des caillots.  Le temps normal de saignement est de 2 à 7 minutes. Le temps normal de coagulation chez une personne se situe entre 8 et 15 minutes.

Les plaquettes sont présentes dans le sang. Leur fonction est de s’accumuler près du site de la blessure ou de la perforation pour sceller la plaie et réduire ou arrêter la quantité de sang qui s’écoule du corps.

Ces deux tests visent à analyser l’ensemble des facteurs de coagulation (protéines) de l’hémostase.